Edito – Neustart des deutsch-französischen Duos

Comme un symbole (un de plus) ! Le 29 juin, Angela Merkel a reçu Emmanuel Macron au château de Meseberg (Brandebourg, à 70 kms de Berlin). Le président français s’est félicité d’être le premier dirigeant à rendre visite à la Chancelière depuis le début de la pandémie. Après les dissensions du printemps, le couple franco-allemand marque son grand retour. Il pèse de tout son poids pour convaincre les partenaires les plus réticents (les « frugaux »), d’adopter le fonds de relance européen de 750 Mds d’euros présenté le 27 mai par Ursula von der Leyen et le futur budget pluriannuel de l’Union européenne. Face à cette crise économique dévastatrice, l’Europe a grandement besoin de son « moteur » franco-allemand. L’initiative franco-allemande à 500 Mds d’euros du 18 mai est le « carburant » du plan de relance européen. Le retour en force du couple franco-allemand est déterminant pour relancer l’économie et le projet européen.

Paris und Berlin schreiben die europäische Geschichte weiter

A l’heure où nous bouclons ce 8e Hors Série d’Acteurs du franco-allemand (30 juin), nul ne peut prédire le résultat des prochaines négociations. Une chose est certaine, comme le résume Julien Thorel directeur du think tank cepFrance, « l’Europe n’a pas le droit d’échouer ». Présidente de l’Europe depuis le 1er juillet, Angela Merkel a l’expérience des crises : financière de 2008/2009, zone euro, migratoire de 2015. L’Allemagne a besoin d’une Europe économiquement forte. Ses intérêts s’alignent avec ceux de ses voisins du Sud.
En acceptant le principe de solidarité, la Chancelière apparaît désormais comme la figure providentielle, capable d’arracher un compromis entre des Européens divisés. Mais elle n’y parviendra pas seule. Quel que soit l’accord obtenu dans les prochaines semaines (ou mois), l’Europe le devra à la dynamique franco-allemande.

Im Bereich der Wirtschaft ziehen Frankreich und Deutschland am gleichen Strang

Sur le terrain économique, la convergence franco-allemande est aussi une réalité, à l’instar du projet de cloud souverain européen Gaia-X officiellement lancé par Bruno Le Maire et Peter Altmaier le 4 juin dernier. Comme vous le découvrirez dans ce Hors-Série, plus de 230 entreprises ont marqué l’actualité au 1er semestre 2020. Certes, le confinement et le rétablissement des frontières sanitaires de la mi-mars à la mi-juin, ont ralenti les échanges, mais ils n’ont pas ralenti les projets de coopération.
Même en pleine pandémie du Covid-19, la vitalité de la relation franco-allemande n’a pas faibli !

Egal wie die Einigung aussieht, die in den nächsten Wochen erzielt werden wird, hat Europa diese in jedem Fall der starken deutschfranzösischen Dynamik zu verdanken

Par Sylvain Etaix,
Fondateur d’Acteurs du franco-allemand.

 

Méthodologie / Methodologie
Wie kommen wir auf die Zahl 230?
Die Zahl 230 ergibt sich aus der Anzahl der Firmen, die im ersten Halbjahr 2020 für Nachrichten gesorgt haben und auf die wir im Rahmen unserer systematischen strategischen Marktüberwachung innerhalb der letzten 6 Monate des Jahres „gestoßen“ sind. Die in dieser 8. Sonderausgabe enthaltenen Firmen haben durch die verschiedensten Ereignisse auf sich aufmerksam gemacht: durch Entwicklungsprojekte, die Unterzeichnung eines Vertriebs- oder Liefervertrags, eines Partnerschaftsabkommens (als Handels-, Innovations- oder Produktionspartner) oder durch eine Beteiligung, Fusion oder Übernahme. Zudem enthält die Ausgabe die Erwähnung der Ernennungen von etwa 50 Führungskräften. Dabei kehren einige Namen regelmäßig in jeder Ausgabe wieder. Aber es gibt auch eine Vielzahl neuer Akteure… ein positives Zeichen der gut funktionierenden Zusammenarbeit zwischen Frankreich und Deutschland!