Français et Allemands face aux défis climatiques et technologiques

Am 3. Februar brachte der deutsch-französische Wirtschaftsklub Baden-Württemberg e. V. an seiner traditionellen Abendveranstaltung zum Jahresanfang unter der dynamischen Leitung seiner beiden Co-Präsidenten (Céline Eheim, Managing Partner-KMU Zentrale GmbH und Dr. Roman Frik, Rechtsanwalt für deutsch-französisches Recht – Vogel & Partner mbB) fast 150 Vertreter der deutsch-französischen Wirtschaftswelt am Look21 zusammen, dem großartigen Sitz des Arbeitgeberverbands Baden-Württemberg. Als Medienpartner des Business Clubs war Acteurs du franco-allemand selbstverständlich dabei…

Gemeinsame Veranstaltung des Club d’affaires franco-allemand Baden-Württemberg, des Arbeitgeberverbands Baden-Württemberg und der Landesvereinigung der Industrie am 03. Februar 2020 im Look 21 Stuttgart.
Crédit : © Pressefoto Kraufmann & Kraufmann GmbH

Hôte de la soirée, Dr Rainer Dulger, président de l’Arbeitgeber Verband Baden-Württemberg (Fédération des employeurs du Land) a passé en revue les défis de la coopération franco-allemande. L’entrepreneur a surtout souligné « l’urgente harmonisation des réglementations à l’échelle européenne afin de construire un grand marché européen du numérique ». Après avoir dressé un état des lieux des relations bilatérales et souligné « la capacité de résistance de l’économie française qui s’explique en partie par les réformes structurelles mises en oeuvre par le gouvernement », Anne-Marie Descôtes, Ambassadrice de France en Allemagne a rappelé le rôle « incontestable » de la France et de l’Allemagne comme moteurs de l’Europe et ardents défenseurs de la souveraineté européenne, « même si le poids et la place qu’occupent Paris et Berlin au sein de l’Europe suscitent parfois des critiques de la part des autres membres de l’Union européenne ». Et l’Ambassadrice de défendre la bonne entente entre les dirigeants de nos deux économies. « Je lis beaucoup de commentaires dans la presse, affirmant que la France et l’Allemagne traversent une situation de crise. Je ne suis pas de cet avis. La relation est parfois compliquée car les défis internes à l’Europe, comme le Brexit, ou externes à l’Europe, comme la remise en question du multilatéralisme par les États-Unis, sont immenses »…

Pour lire la suite, abonnez-vous ici.