Frankreich und Deutschland im Lockdown-Zustand

Um die zweite Welle des Virus zu durchbrechen, haben Frankreich und Deutschland eine Ausgangsperre für einen Monat verhängt, beginnend am Donnerstag Mitternacht für Frankreich und am Montag, den 2. November für Deutschland. In beiden Ländern wurden neue Maßnahmen eingeführt, um die Unternehmen zu unterstützen, die am stärksten von den neuen Beschränkungen betroffen sind.

« Nous sommes débordés par une seconde vague plus dure et plus meurtrière que la première.9000 patients seront en réanimation mi-novembre, soit la totalité des capacités de notre pays » a rappelé le 28 octobre Emmanuel Macron qui a annoncé un nouveau confinement national jusqu’au 1er décembre. Crèches, écoles primaires, collèges et lycées restent ouverts « avec des protocoles sanitaires renforcés » tandis que les universités sont fermées. Les visites dans les Ehpad sont autorisées dans le strict respect des mesures sanitaires, les cimetières ouverts. Une autorisation de sortie est obligatoire. Les usines, exploitations agricoles et services publics continuent de fonctionner tandis que les commerces de proximité non essentiels (restaurants, bars, fleuristes, libraires, magasins de jouets etc) sont fermés au moins pour 15 jours. La situation sera réévaluée mi-novembre.

Weitere 20 Milliarden

L’exécutif a débloqué en urgence 20 Mds d’euros supplémentaires.Le fonds de solidarité est renforcé de 6 Mds (jusqu’à 10 000 euros par mois pour les entreprises fermées administrativement, réactivation de l’aide de 1500 euros pour celles de moins de 50 salariés et dont le CA a chuté de +50%, ouverture du dispositif aux indépendants).Le chômage partiel avec zéro reste à charge pour les entreprises fermées administrativement(15% pour les autres) est maintenu jusqu’à la fin de l’année.Les exonérations de charges pour les Pme en difficultés sont renforcées et les prêts garantis par l’Etat prolongés de 6 mois.
Leur remboursement est différé d’un an. Nouveauté : la création d’un crédit d’impôt afin de réduire les loyers des bailleurs. Le coût de ce nouveau plan d’urgence : 15 milliards d’euros par mois de confinement. Selon Euler Hermes, l’activité pourrait chuter de 6 à 10 % au quatrième trimestre. Le gouvernement présentera un budget rectificatif le 4 novembre. Dans les entreprises, le télétravail redevient la règle. Les employeurs doivent délivrer des autorisations à leurs salariés lorsque le télétravail n’est pas possible. « L’activité continuera. L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer » assure Emmanuel Macron. « Nous devons tenir », martèle-t-il. Les déplacements inter-régionaux sont interdits, à l’exception des retours des vacances de la Toussaint. Les Frontières à l’extérieur de l’UE restent fermées, les déplacements au sein de l’UE autorisés. Le chef de l’Etat fait appel à la responsabilité des Français : « Il faut rester solidaires et unis ». L’exécutif espère réduire le nombre de contaminations journalières au Covid-19 de 40 000 à 5000.

Differenziertes Lockdown in Deutschland

L’Allemagne emprunte un chemin similaire à la France dans une forme toutefois plus allégée, – on parle de « Lockdown nuancé»-,et a adopté une série de restrictions pour quatre semaines. Jusqu’au 30 novembre, les cafés, bars, restaurants, gymnases, salles de sports tout comme les opéras, théâtres, casinos resteront fermés. Toutes les manifestations dites de divertissement sont également interdites. Les écoles et crèches ainsi que les commerces et supermarchés resteront ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés. De même, les offices religieux pourront se poursuivre. Comme les Français, les Allemands doivent réduire leurs contacts au minimum, seules les rencontres entre des personnes de deux foyers différents et jusqu’à dix au maximum, sont autorisées. Le gouvernement a appelé les entreprises à recourir au maximum au télétravail.

Massiver Hilfsplan

Le gouvernement fédéral travaille à un plan massif d’aides qui devrait s’élever à 10 milliards d’euros. Il est notamment prévu de compenser les pertes de revenus à hauteur de 75 % pour les petites entreprises et 70 % pour les grandes entreprises. Les fonds doivent provenir d’une enveloppe déjà existante (Überbrückungshilfen II) et peu utilisée jusqu’à présent. D’autres aides à partir de janvier 2021 sont à l’étude. Depuis le début de la pandémie, l’État fédéral et les régions ont débloqué plus de 1000 milliards d’euros sous forme d’aides immédiates, garanties et crédits pour soutenir l’économie allemande.