La crise sanitaire touche de plein fouet l’économie allemande

Die deutschen Unternehmen begrüßen das Maßnahmenpaket der Bundesregierung. Angesichts der schwindenden Liquidität bei vielen Unternehmen befürchten sie allerdings, dass die Hilfen nicht genug schnell ankommen. Ökonomen warnen vor langfristigen wirtschaftlichen Folgen der Coronavirus-Pandemie.

Usines et fabriques à l’arrêt, avions cloués au sol, annulation de commandes en série, effondrement du chiffre d’affaires: comme partout en Europe et dans la majeure partie du monde, les entreprises allemandes subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. Pas moins de 80 % d’entre elles s’attendent à un recul de leur chiffre d’affaires pour l’année en cours d’après un sondage de la chambre de commerce et d’industrie allemande (DIHK) publié le 27 mars. Ce sont d’abord les secteurs du tourisme, de la gastronomie, de l’hôtellerie et des services aux personnes qui sont le plus éprouvés. La baisse croissante des réserves de liquidités, – 41% des sondés évoquent des difficultés de trésorerie -, constitue le problème le plus urgent puisqu’une entreprise sur cinq craint le dépôt de bilan. « La crise s’aggrave dramatiquement », souligne Eric Schweitzer, le président du DIHK.

Schwindende Liquidität

Face à la menace d’une récession majeure, le gouvernement allemand n’a pas lésiné sur les moyens en mettant sur pied dans un temps record un plan d’aides inédit de 750 milliards d’euros, voté par le Bundestag le 25 mars dernier. Dans son ensemble, le monde économique salue les mesures adoptées mais s’inquiète de la lenteur et des formalités bureaucratiques avec lesquelles, ces aides parviendront aux entreprises…

Pour lire la suite, abonnez-vous ici.