Réinventons le franco-allemand !

Crédit : © FAFA / AFA

Alle zwei Jahre organisiert die Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe (FAFA) in Frankreich einen Kongress, der die französischen Mitglieder sowie die des deutsches Pendants, der VDFG, zusammenbringt. Die ursprünglich für Oktober 2020 vorgesehene Ausgabe wird vom 14. bis zum 17. Oktober im Kongresszentrum von Saint-Brieuc (Côtes d’Armor, Bretagne) stattfinden, und zwar vor Ort oder via Internet. Vorstellung des Events durch den Organisationsausschuss.

Pouvez-vous nous présenter le réseau FAFA pour l’Europe et votre Congrès de Saint-Brieuc ? Quelle est la réalité du franco-allemand en Bretagne ?

La Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe regroupe près de 200 associations, organisations et comités de jumelage en lien avec l’Allemagne au service de l’Europe. Elle est organisée autour de 6 Unions Régionales qui couvrent la Bretagne, les Hauts-de-France, l’Île-de-France, le Grand-Est, le Poitou-Charentes et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Elle a également des adhérents directs pour les régions non couvertes. Elle s’appuie sur son alter ego allemand la VDFG für Europa e.V. (Vereinigung Deutsch-Französischen Gesellschaften für Europa). Tous les deux ans, nous organisons en France un grand Congrès qui réunit les membres de la FAFA pour l’Europe et de la VDFG für Europa e.V.

Pour cette 65e édition, le comité de jumelage Saint-Brieuc-Alsdorf qui célèbre en 2021 son 50e anniversaire, a proposé d’organiser le Congrès. L’union régionale de Bretagne compte près de 40 adhérents très actifs. Ils proposent tout au long de l’année des activités pour les jeunes, des festivals, des conférences et évidemment des rencontres entre français et allemands.

Ziel ist es, die Synergie zwischen den bestehenden Netzwerken zu fördern sowie die französisch-deutsche Zusammenarbeit gewinnbringend für Europa zu gestalten. Gemeinsam ist das französisch-deutsche Projekt neu zu überdenken!

Quelles sont les objectifs de cette édition 2021, forcément particulière avec la crise sanitaire ?

L’édition 2021 du Congrès sera l’un des premiers grands événements post-Covid 19 à Saint-Brieuc. Il se tiendra dans le respect des conditions sanitaires du moment et s’inscrira dans une dynamique de reprise de l’activité et la volonté commune réaffirmée de se retrouver et de construire ensemble. Nous poursuivons plusieurs objectifs. Tout d’abord, permettre à des acteurs qui ne travaillent pas ensemble, de se rencontrer et de co-construire des projets communs. Il s’agira du 1er congrès entièrement ouvert au public, un autre objectif étant de sortir « de l’entre soi ». Nous voulons offrir au monde associatif une ouverture sur le monde économique et impulser une nouvelle ouverture intergénérationnelle. En créant un nouveau modèle de Congrès, nous voulons faire découvrir toutes les facettes du franco-allemand aux différents acteurs du franco-allemand et créer ainsi des partenariats “improbables”. Nous voulons encourager une dynamique de réseau. Ce 65e Congrès sera entièrement « phygital » (présentiel et distanciel) dans le nouveau Palais des Congrès de Saint-Brieuc, totalement adapté à ce genre d’événement. Durant 4 jours seront réunis les acteurs majeurs du franco-allemand des mondes associatif, économique et académique. Le Congrès permettra de montrer, non seulement aux congressistes, mais également au grand public, toute la diversité et la richesse des acteurs du franco-allemand au service de l’Europe.

Pouvez-vous présenter les principaux temps forts ?

Nous aurons 6 grands temps forts, construits avec nos différents partenaires. L’espace Affaires (vendredi 15 octobre) sera animé par le Centre des Affaires Franco-Allemand (CAFA) de Rennes et les CAFA des autres régions françaises. Ils proposeront à leurs adhérents et aux entreprises françaises de trouver de nouvelles pistes de business. Des conseils et des rendez-vous personnalisés seront proposés. Le Forum Emploi / Formation (vendredi 15 et samedi 16 octobre) sera l’occasion pour le grand public de rencontrer des entreprises, des centres de formations, des institutions franco-allemandes. En partenariat avec l’agglomération Saint-Brieuc Armor, IDEO (service d’information et d’aide à l’orientation de la Région Bretagne), le Club d’Affaires franco-allemand (CAFA) de Rennes et l’association SMILE (lire p.36), nous accueillerons des entreprises et des centres de formations proposant des emplois et des formations en alternance en Bretagne, en France, et en Europe. Des professionnels et experts partageront leurs conseils sur comment trouver une formation, un emploi, réaliser un entretien d’embauche etc… Le 3e temps fort sera le Forum Associations et Partenaires (vendredi et le samedi). Le grand public pourra rencontrer la multitude d’acteurs qui contribuent quotidiennement à une amitié franco-allemande active, dynamique et ouverte sur l’Europe. Les partenaires historiques de la FAFA pour l’Europe (le magazine Acteurs du franco-allemand, l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse [OFAJ], le Fonds Citoyens Franco- Allemand, Pro Tandem, l’Université Franco- Allemande, la Maison de l’Allemagne de Brest et bien d’autres…) présenteront les possibilités offertes par leur organisation.

Wir wollen hierbei durch reinen Zufall zustandekommende Partnerschaften schaffen und eine Vernetzungsdynamik ins Rollen bringen.

Vous organisez également des conférences et nombreux ateliers thématiques ?

Oui. Le vendredi, les Conférences sur “La Transition Énergétique : vers la neutralité carbone en 2050 ?” permettront à des experts français et allemands de présenter les stratégies des deux pays et de partager des témoignages d’acteurs engagés sur le sujet. Quant aux ateliers, il y en aura cinq : sur l’Europe, l’économie, un atelier baptisé « projet intergénérationnel », un atelier « mémoire » et enfin un atelier « langue » car apprendre et pratiquer la langue du partenaire est la base de l’amitié franco-allemande ! Nous aurons également des espaces de conférences thématiques sur la culture européenne et le numérique.

Pouvez-vous nous résumer votre ambition pour le Congrès ?

La relation franco-allemande est au coeur de la construction européenne. Elle est présente à tous les étages de notre société. Néanmoins, on constate qu’elle reste méconnue du grand public. Notre ambition est de donner une meilleure lisibilité et une visibilité plus forte de tous les acteurs qui l’animent au quotidien. Elle a besoin de s’ouvrir davantage vers l’extérieur afin de travailler plus et mieux ensemble. Notre congrès s’inscrit pleinement dans cette volonté de faire découvrir au public toute la richesse du franco-allemand dans le domaine culturel, académique et économique. Il doit permettre aux différents acteurs de se côtoyer durant quatre jours, de réfléchir ensemble et d’imaginer de construire des “partenariats improbables”.

Pour lire la suite, abonnez-vous ici