« Si cela marche en France, cela marchera ailleurs. On aime tester ici de nouvelles approches »

Christelle Garier-Reboul (à g.) dirige B.Braun France depuis octobre 2020. Le groupe familial est présidé par Anna Maria Braun (6ème génération, à d).
Crédit : © B. Braun

An der Spitze von mehr als 2000 Mitarbeitern und 5 Werken leitet Christelle Garier-Reboul seit vergangenem Jahr das französische Geschäft einer Gruppe mit einem Umsatz von 7,4 Milliarden Euro. B. Braun ist einer der Marktführer im Bereich Medizinprodukte, Implantate und Arzneimittel mit Sitz in Melsungen, nördlich von Frankfurt. Interview mit Christelle Garier- Reboul, Präsidentin von B. Braun in Frankreich.

Quelles sont les caractéristiques de ce groupe ?

B. Braun est une société avec un actionnariat familial, présidée par Anna Maria Braun, qui est la 6ème génération à la tête du Groupe. On a donc une gouvernance très féminine ! C’est un groupe au portefeuille extrêmement large dans les technologies médicales, avec des produits qui vont du pansement à l’implant orthopédique en passant par les machines de dialyse. Nous fabriquons tout ce que l’on peut trouver dans un hôpital, à l’exception des grandes machines telles que la radiologie. On a 5000 familles de produits. En France, B. Braun est présent depuis 1976, date à laquelle les laboratoires Bruneau ont été rachetés, puis la société s’est construite ensuite par acquisitions avec Celsa à Chasseneuil par exemple ; elle emploie 2125 salariés, de l’opérateur de production, en passant par des ingénieurs R&D, des délégués hospitaliers ou encore des infirmières dans ses centres de dialyse.
Nous avons 5 sites de production…

Pour lire la suite, abonnez-vous ici